Accueil
 ↑  
Contacts
Kamsaagre Association
S/C Enola

6 avenue F. Roosevelt
75008 PARIS
Tel : 01 70 08 78 40

contact@kamsaagre.org

Le Web de Lumbilla
Webmaster - Infos
Visites

 288902 visiteurs

 1 visiteur en ligne

jm.jpg

L’histoire de l’Association « Kamsaagré » a commencé en 2004…

J’animais alors, un peu partout en Afrique francophone, des séminaires de formation à destination de banquiers locaux.

Lors d’un voyage à Ouagadougou, au Burkina-Faso, j’ai eu l’occasion de rencontrer par hasard l’une des sœurs missionnaires en charge (avec d’autres femmes) de la gestion de l’orphelinat de Lumbilla. Après quelques instants d’une discussion passionnante, je lui ai proposé de rendre une petite visite aux enfants de l’orphelinat, situé à une vingtaine de kilomètres de Ouagadougou…

Cette visite, quelques jours plus tard, restera gravée dans ma mémoire à tout jamais. J’ai d’abord rencontré ces femmes extraordinaires, qui s’occupent au quotidien de l’orphelinat et qui m’ont fait percevoir, très précisément, le sens du mot abnégation ! J’ai aussi pris conscience de l’ampleur des difficultés rencontrées par cette équipe de femmes qui reprenait alors la gestion de l’orphelinat. Les enfants manquaient en effet de tout : peu de lait pour les nourrissons, quasiment pas de viande. Les responsables m’ont également expliqué le sort de trop nombreux enfants, qui mourraient du fait de l’absence d’argent permettant de les soigner, ou tout simplement de l’impossibilité, par manque d’argent, de leur faire passer une radio (!!!).

Plusieurs grandes associations (notamment des bénévoles d’Air France, des associations espagnoles et italiennes) venaient déjà en aide à l’orphelinat et faisaient (font toujours !) un travail incroyable : construction de dortoirs, d’une école, d’un dispensaire, etc. Mais j’ai été frappé du manque de moyens en argent disponible permettant de faire face aux dépenses de première urgence. Je remarquais également que des associations, partant d’une excellente intention, faisaient des dons de matériels parfois mal adaptés au contexte local ou ne présentant pas le degré d’urgence le plus élevé…

Je suis rentré, bouleversé par ce que j’avais vu et convaincu que quelque chose devait être fait, quand bien même ce ne serait qu’une goutte d’eau dans un océan de besoins ! Sachant que je revenais quelques mois plus tard à Ouagadougou pour y animer un nouveau séminaire, j’ai décidé de parler de cette expérience autour de moi afin de recueillir quelques dons que je pourrais remettre aux responsables afin qu’elles disposent d’un pécule leur permettant de faire face aux situations d’urgence et, au-delà, de financer les dépenses qu’elles mêmes jugeraient les plus judicieuses et urgentes.

J’ai été très étonné de l’accueil que mes amis et relations m’ont réservé ! J’ai donc pu, lors de mon séjour suivant, remettre avec plaisir les quelques centaines d’euros de dons que j’avais collectés. J’ai poursuivi mon action les années suivantes… Notre petit groupe de donateurs s’est étoffé rapidement pour atteindre une petite cinquantaine de personnes. J’ai ainsi pu remettre à l’orphelinat, lors de notre dernière collecte en 2007, la somme (très modeste mais importante en regard des besoins des enfants) de près de 4.000 euros.

Nous avons ainsi contribué ces dernières années à financer des actions très concrètes : participation au financement d’un élevage de cochons (permettant aux enfants de manger de la viande très régulièrement aujourd’hui), à la construction d’un mur d’enceinte, achat de fournitures scolaires et, bien entendu, soins urgents à destination des enfants. A chaque visite, les enfants me remettaient des dessins et mots de remerciements pour les donateurs… Et d’innombrables photos permettaient à chacun de mieux percevoir l’utilité de nos gestes !

Devant son développement, il devenait évident que ma petite action devait laisser place à une organisation associative officielle, seule capable de donner une existence légale à notre démarche et d’amplifier notre collecte en lui offrant le cadre juridique nécessaire. Beaucoup de bonnes volontés se sont immédiatement manifestées lorsque j’ai émis cette idée… et l’association « Kamsaagré » a vu le jour fin 2007 sous l’impulsion d’un « noyau dur » de donateurs historiques !

L’objectif de notre association reste le même : venir en aide à l’orphelinat de Lumbilla en collectant des dons que nous continuerons à remettre directement aux responsables de l’orphelinat. L’argent sera utilisé de la même façon : achat par les responsables locales de matériels adaptés aux besoins des enfants, soins urgents et investissements divers pour le surplus. Chaque année, les responsables de Lumbilla nous indiqueront précisément les dépenses effectuées avec nos dons afin que chacun sache précisément ce à quoi il a contribué !

Chaque membre de l’association est bien entendu bénévole et notre structure ne supportera strictement aucun frais de gestion, de quelque nature que ce soit. Chaque Euro versé à l’association « Kamsaagré » sera reversé à l’orphelinat…et chaque Franc CFA dépensé par les responsables de l’orphelinat sera justifié aux donateurs. Les comptes de l’association seront, par ailleurs, supervisés par un expert-comptable, bénévole également…

Nous ne pourrons pas changer fondamentalement la vie de ces gamins, bien entendu, mais nous pourrons, avec votre aide, leur apporter un peu d’amour et de bien être. Les enfants comptent sur nous tous !

 

Jean-Marc LE PRADO


Date de création : 20/05/2008 @ 22:06
Dernière modification : 24/10/2016 @ 07:26
Catégorie : Accueil - 1 - Présentation
Page lue 4590 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
bAkXtE
Recopier le code :


  Nombre de membres 23 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
 

 Dernière mise à jour le 6 mars 2017 ...